«

»

jan 15 2014

L’escadron de chasse 3/11 « Corse » fête ses 70 ans

Photo de groupe 3/11 Jeudi 9 janvier 2014, l’escadron de chasse 3/11 « Corse », implanté sur la base aérienne 188 de Djibouti, a célébré ses 70 ans d’existence au cours d’une cérémonie présidée par le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air. Retour sur un passé riche et glorieux.

Tout commence en 1933 avec la naissance du groupe de chasse (GC) I/3. En mai 1940, alors que ses aviateurs sont équipés de Dewoitine 520, le GC I/3 s’implique avec courage dans la campagne de France, au cours de laquelle il inflige de lourdes pertes à l’ennemi. La gloire du GC I/3 est lancé.

C’est trois ans plus tard que son nom de baptême, « Corse », est apposé à son numéro d’ordre. En effet, la Corse se soulève contre l’occupant, ce qui conduit le GC I/3 à se poser le 17 septembre 1943 à Ajacccio. Sa mission ? Couvrir la zone du port, base de ravitaillement du corps expéditionnaire français, et prendre ainsi part à la libération de l’« Île de beauté ».  

 

 

Après le conflit mondial et ses 108 victoires, le « Corse » poursuit dans sa lancée, notamment lors de la campagne de Suez et des opérations en Algérie. En mars 1966, après une brève dissolution, le groupe est désormais appelé escadron de chasse 3/11 « Corse ». Implantés en République fédérale d’Allemagne, ses pilotes évoluent à bord de F100 Super Sabre et rejoignent la base aérienne de Toul-Rosière en octobre 1967.

Les années suivantes, le « Corse » prend part à de nombreuses opérations, du Golfe Persique à l’ex-Yougoslavie en passant par l’Afrique. Le Jaguar équipe l’escadron dès 1975. Mis en sommeil en 1997, le 3/11 renaît le 3 novembre 2008 sur la base aérienne 188 de Djibouti. Doté de Mirage 2000D et de Mirage 2000-5, il participe en permanence au dispositif de sûreté aérienne au-dessus du territoire djiboutien.

« Capable de réagir immédiatement et efficacement dans toute la zone de responsabilité des forces françaises de Djibouti, l’escadron de chasse 3/11 se révèle dans la corne de l’Afrique comme une capacité de combat incontournable », confie le général Mercier lors de la lecture de son ordre du jour.  Et de conclure, en s’adressant aux aviateurs du « Corse » : « en célébrant le soixante-dixième anniversaire du 3/11 « Corse », nous rendons hommage à vos glorieux anciens qui ont porté au plus haut les ailes françaises. »

 

Droits : © Armée de l’air

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :