«

»

juil 12 2013

Opération Serval : relève du détachement air de Gao

Opération Serval : relève du détachement air de Gao (2) Le 27 juin 2013, deux hélicoptères Puma de l’armée de l’Air, issus du détachement RESCO (recherche et sauvetage au combat) basé à Gao, ont embarqué à bord d’un avion Antonov 124 pour rejoindre la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan. Le 28 juin, l’avion Antonov 124 a décollé de l’aéroport de Bamako.

Ces deux hélicoptère Puma ont été relevés par deux hélicoptères Puma du 1er régiment d’hélicoptère de combat (1e RHC) de Phalsbourg. Désormais le dispositif aérien du GAM est composé de huit hélicoptères Puma, trois hélicoptères Tigre, six hélicoptères Gazelle et un avion Pilatus, appartenant tous à l’ALAT.

Le détachement RESCO était intégré au sein du groupement aéromobile (GAM) de l’aviation légère de l’armée de Terre basé à Gao, sous contrôle opérationnel du centre de conduite des opérations aériennes (Combined Air Operation Center/CAOC) du JFAAC (Joint Force Air Component Command). Depuis le début de l’opération, le détachement a assuré plus de 60 missions EVASAN (évacuation sanitaire). Les hélicoptères Puma ont aussi été engagés lors des opérations de transport logistique, de protection de convoi, de ravitaillement tactique en alerte RESCO. Ainsi les deux hélicoptères totalisent près de 360 heures de vol et plus de 160 missions dont une vingtaine effectuée de nuit.

Le plot Puma « air » a également été déployé sur des opérations héliportées effectuées par la brigade.

Arrivés sur le tarmac de Bamako le 24 juin, les deux hélicoptères désengagés ont été déséquipés puis préparés à l’embarquement dans un avion Antonov 124. Dans quelques jours, les deux appareils rejoindront l’escadron d’hélicoptères (EH) 01/067 « Pyrénées » de la base aérienne 120 de Cazaux.

Environ 3200 militaires français sont actuellement présents sur le sol malien et poursuivent leurs missions de sécurisation visant à affaiblir durablement les groupes terroristes ainsi qu’à poursuivre le transfert progressif de la zone aux contingents africains de la  MINUSMA.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :