«

»

fév 16 2013

L’«Île-de-France» en campagne sur l’île de Beauté

Mirage 2000 de l'escadron de chasse 2/5 "Île-de-France" Du 4 au 15 février 2013, la base aérienne 126 de Solenzara, en Corse, a accueilli l’escadron de chasse 2/5 «Île de France» de la base aérienne 115 d’Orange pour une campagne de tir.

Durant cette campagne de tir, treize Mirage 2000 RDI C et B ont été déployés.

L’«Île-de-France» participe à la posture permanente de sûreté (PPS) par le biais de prises d’alerte de défense aérienne. Ce type de campagne permet à ses pilotes d’acquérir ou de maintenir leur aptitude au tir canon sur cible aérienne ou au sol. Trois capitaines, pilotes de chasse, ont pu ainsi obtenir leur qualification air-air.

Dans cet objectif, ces derniers doivent atteindre la TAC 100, une cible acoustique, avec des obus de 30mm de type OXL (obus d’exercice lestés). En forme de fléchette, celle-ci est tractée, à l’aide d’un câble de 500 mètres, par un Alphajet. Un micro intégré à l’avant de la cible est relié au sol par radio et permet la comptabilisation des tirs. Le dispositif relève les ondes sonores générées par le passage de l’obus dans des sphères de 3, 6, 10 et 15 mètres. Pour obtenir leur qualification, les pilotes doivent effectuer deux passes comptabilisant chacune au moins deux obus écoutés dans les 6 m  ètres. L’entraînement comprend également du tir air-sol sur le champ de tir de Diane réservé à cet effet.

L’escadron de chasse 2/2 «Côte d’Or», quant à lui, assure le remorquage des cibles, appelé «biroutage», grâce à trois Alphajet et à trois de ses pilotes.

Droits : © Armée de l’air
Source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :