«

»

nov 07 2012

Tchad : Entraînement à la livraison par air

Entraînement à la livraison par air (1) Le mardi 16 octobre 2012, le Transall C160 a décollé de la base aérienne 172 Kosseï de N’Djamena pour un entraînement à la livraison par air (LPA) sur la zone de Farcha-Boutelouali située à 10 km au nord de la capitale tchadienne.

L’aéronef chargé d’une tonne de fret a quitté la BA 172 afin de réaliser un exercice de livraison  par air sur une zone de mise à terre située au nord de N’Djamena. Au Tchad, de nombreuses zones homologuées existent pour permettre la réalisation d’exercices comme celui ci. En revanche, il est également possible d’utiliser une zone dite d’opportunité. Dans ce cas, les unités au sol reconnaissent le terrain environnant  et choisissent une zone dégagée où le largage pourra être effectué.

L’équipe en charge de l’exercice était constituée de neuf personnes, toutes sous les ordres du commandant de bord. Dans le cockpit, l’équipage est composé de cinq personnels navigants, un commandant de bord, un copilote, un navigateur, un mécanicien conduite ainsi qu’un mécanicien soutier. En soute, on retrouve une équipe de quatre personnes du 1er RTP (Régiment du train parachutiste) de Toulouse, constituée  d’un chef-largueur et de trois arrimeurs-largueurs qualifiés sur Transall C160. Le chef largueur est en liaison permanente avec le commandant de bord et le chef de soute, il est « les yeux du pilote » à l’intérieur de la soute.

L’exercice de LPA  s’est articulé autour de 4 passages. Dans un premier temps, l’aéronef a réalisé une reconnaissance de la zone avec une descente tardive.  Au deuxième passage, au dessus de la zone de largage, une ouverture de la rampe est effectuée à 350 mètres avec une descente tardive, la zone de largage est indiquée par une lettre au sol visible depuis l’aéronef. Le largage d’un premier drop de 750 kg a été effectué à 15 mètres du sol. Pour les deux derniers passages, l’équipe a effectué les largages de petit colis. Ce type de largage se réalise par les portes latérales du Transall. Un premier colis de 107 kg et un second de 105 kg contenant des packs d’eau ont été parachutés depuis l’aéronef. Le largage de petits colis permet ainsi de ravitailler en quelques heures les unités isolées en munitions, carburants, vivres… Sans la LPA, il faudrait plusieurs jours pour ravitailler par voie routière.

Les exercices de LPA font partie intégrante des entrainements indispensables aux militaires qui arrivent sur le théâtre. Les éléments français au Tchad (EFT) de la force Épervier assurent deux missions permanentes : conformément à l’accord de coopération technique signé entre la France et le Tchad, ils apportent un soutien logistique (ravitaillement, carburant, transport, formation) ainsi qu’un appui renseignement aux forces armées et de sécurité (FADS) tchadiennes. Ils garantissent également la protection des intérêts français et, tout particulièrement, la sécurité des ressortissants français résidant au Tchad.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :