«

»

sept 04 2012

Un premier DHC-6 Twin-Otter au «Poitou»

Le DHC6 Twin-Otter provient de l’escadron de transport outre-mer (ETOM) 68 « Guyane » À la suite de la décision d’affecter deux DHC6 à l’escadron de transport (ET) 3/61 «Poitou» de la base aérienne (BA) 123 d’Orléans, l’ET 3/61 a réalisé, du 21 au 30 juillet 2012, le convoyage d’un DHC-6 Twin-Otter de l’escadron de transport outre-mer (ETOM) 68 «Guyane» stationné à Cayenne.

 Le 13 juillet, l’équipage du Twin-Otter, constitué de deux pilotes, un navigateur et deux mécaniciens débute un périple digne des pionniers de l’aéropostale pour rallier Orléans (l’autonomie de l’aéronef imposant une route par l’Atlantique Nord). Après avoir réalisé une première partie en solitaire depuis le continent sud américain, survolant les Caraïbes, la côte Est américaine et le Canada, l’équipage est rejoint à Québec, le 21 juillet 2012, par un Transall C 160 du «Poitou».

Le Transall a pour mission d’assurer au-dessus de l’Atlantique Nord le largage de matériel de survie maritime et terrestre ou d’assister le DHC6 en cas d’accident dans ces eaux glacées ou ces régions inhospitalières. Dès lors, le C 160 accompagne son «petit frère» du Poitou, à travers le grand nord canadien via la fameuse escale de Kuujjuak, le Groenland, l’Islande, les Îles Féroé et la Grande Bretagne pour enfin rejoindre la France, le 30 juillet 2012. À son arrivée sur la BA 123, le DHC6 reçoit l’accueil de ses nouveaux compagnons d’armes de l’unité. Encadré par un C 160 et un C 130, il arrive sain et sauf dans son nouveau foyer : l’ET 3/61 «Poitou».

Les deux DHC6, leurs équipages et leurs mécaniciens formeront  la troisième escadrille de l’unité qui reprendra les traditions de la F121. Les escadrilles F118, F119 et F121, formant le groupe de bombardement n°7 de la Première Guerre mondiale et le groupe de bombardement I/19 de la Seconde Guerre, seront ainsi de nouveau rassemblées au sein de l’ET 3/61 « Poitou ».

 

Droits : © Armée de l’air

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :