«

»

juil 06 2012

Afghanistan : dernière mission pour les avions de combat français

120705 - Afghanistan : dernière mission pour les avions de combat français (1) Le 5 juillet 2012, le détachement d’avions de combat français, armé par une centaine d’aviateurs et 3 Mirage 2000D, a conduit sa dernière mission en Afghanistan avant son désengagement dans les jours à venir.

A 9h45, la dernière patrouille de deux Mirage 2000D, s’est envolée pour accomplir une mission de protection au profit d’un convoi de la coalition dans la province de Farah dans l’Ouest de l’Afghanistan. La mission s’est déroulée de manière nominale, les avions sont rentrés vers 14h00.

Pour marquer symboliquement ce dernier retour de mission, une prise d’armes a été organisée sur la base de KAF (Kandahar airfield), présidée par le général de corps d’armée Olivier de Bavinchove, commandant le dispositif français en Afghanistan et chef d’état-major de la FIAS. Le général Huggins (commandant le Regional commandSouth), et le général Sherzaï, représentant l’armée nationale afghane  ont témoigné de l’excellence du travail accompli et de l’engagement du détachement français qui était présent au complet. Le général de corps aérien Antoine Noguier, commandant le CDAOA (commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes) était également présent pour saluer le travail des aviateurs.

Les avions de combat de l’armée de l’air ont été engagés dès le 23 octobre 2001 en Afghanistan pour des missions de reconnaissance. Ils ont opéré depuis un pays du golfe arabo-persique puis de Manas, de Douchanbé où le détachement est devenu permanent à partir de 2006 avant d’être redéployé à Kandahar en septembre et octobre 2007.

Depuis près de 5 ans que ce détachement est présent à Kandahar, s’y sont succédés des avions Mirage 2000D, Mirage F1 CR, Rafale et, en 2008, un détachement d’avions Super Etendard modernisés de la Marine nationale. Ils ont conduit des missions de présence aérienne, d’appui, de reconnaissance et de surveillance d’itinéraire ou de zone, au profit des soldats de la coalition et des soldats Afghans.

Ce sont environ 7 200 sorties, plus de 26 000 heures de vol, avec 12 700 ravitaillements en vol, qui ont été accomplis. Les avions français sont intervenus à  environ 1 700 reprises au profit de troupes au sol prises sous le feu des insurgés, réalisant plus de 1 500 show of presence et plus de 380 délivrances d’armement (passes-canon ou bombes).

Initialement, le détachement comptait 6 avions et près de 200 aviateurs. Dans le cadre du début du désengagement français, il a été réduit à 3 fin 2011. Dans la poursuite de ce désengagement, le retour en France des 3 derniers Mirage 2000 D est prévu dans les prochains jours. Le désengagement logistique complet du reste du détachement prendra plusieurs semaines.

L’armée de l’air reste engagée dans le dispositif français, notamment avec un hélicoptère Caracal à Kaboul et des équipes de JTAC qui guident les appuis aériens en Kapisa et Surobi mais aussi avec des officiers de l’armée de l’Air dans les différents états-majors de l’ISAF.

 

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :