«

»

juin 28 2012

Le «Normandie-Niemen» renaît sur Rafale

Revue des troupes par le général Paloméros, en compagnie du colonel Letalenet, commandant la base Lundi 25 juin 2012, l’escadron de chasse 2/30 «Normandie-Niemen» a officiellement été mis en service opérationnel sur la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan, lors d’une cérémonie présidée par le général Jean-Paul Paloméros, chef d’état-major de l’armée de l’air. À cette occasion, le lieutenant-colonel François Tricot s’est également vu remettre le commandement de cette prestigieuse unité, désormais équipée d’avions de chasse Rafale.

Empreinte d’émotion et de convivialité, cette cérémonie militaire s’est déroulée en présence de nombreuses autorités civiles et militaires, dont notamment le général Guillaume Gelée, commandant les forces aériennes, du sénateur des Landes, M. Jean-Louis Carrère, président de la commission des affaires étrangères, de la Défense et des forces armées du Sénat, et M. Claude Morel, préfet des Landes.

À l’occasion de la lecture de l’ordre du jour, le général Paloméros s’est adressé au personnel de l’escadron nouvellement créé. « Officiers, sous-officiers, militaires du rang de l’escadron de chasse 2/30 «Normandie-Niemen», il vous appartient désormais de vous montrer dignes de vos anciens qui ont porté au plus haut les ailes françaises. Suivez la voie qu’ils ont tracée, pour écrire à votre tour de belles pages de l’histoire de cette unité, pour la gloire de la chasse française et le succès des armes de la France.» Sur ces mots, un défilé aérien de quatre appareils (deux Rafale et deux Mirage F1, avion sur lequel l’escadron a évolué avant de renaître sur Rafale) est venu clore la cérémonie.

L’escadron de chasse 2/30 «Normandie-Niemen» est aujourd’hui doté d’une dizaine d’appareils et d’une trentaine de personnes, dont une quinzaine de pilotes. La montée en puissance de l’escadron doit se poursuivre au cours des prochains mois. Elle a débuté dès l’année 2010, par la formation d’un premier «noyau dur». «Nous découvrons chaque jour un peu plus les formidables potentialités offertes par le Rafale, explique le général Paloméros. Cet avion de chasse ne cesse d’évoluer. Il doit ainsi être prochainement équipé du radar AESA à balayage électronique à antenne active, dont les performances sont remarquables

Le «Normandie-Niemen» (également appelé affectueusement «Neu Neu») est le troisième escadron de chasse opérationnel équipé de Rafale, après le 1/7 «Provence» et le 1/91 «Gascogne». L’escadron de transformation 2/92 «Aquitaine», chargé de la formation du personnel navigant de l’armée de l’air et de la marine nationale, évolue lui aussi sur Rafale.

Encadré : Un escadron à l’histoire riche

Le «Normandie-Niemen» est l’une des unités les plus prestigieuses des armées françaises. Cet escadron en est également l’un des ambassadeurs les plus réputés. Véritable institution en Russie, son histoire est connue par une large majorité de la population. Le souvenir de l’engagement de son personnel est perpétué au sein d’écoles portant le nom du «Normandie-Niemen». La Russie en dénombre plus d’une centaine. En novembre 2011, deux écoles ont à leur tour été inaugurées en région parisienne.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le régiment de chasse «Normandie-Niemen» e a été engagé au cours de combats aériens au-dessus des territoires russes et d’Europe de l’Est. Stationnés en Russie de 1943 à 1945, les aviateurs français ont remporté 273 victoires, aux côtés des forces armées russes. De cette épopée militaire est née une fraternité d’armes dont l’intensité est demeurée intacte au fil des années.

Les traditions de l’escadron avaient été mis en sommeil le 3 juillet 2009, alors que l’unité était installée sur la base aérienne 132 de Colmar. À Mont-de-Marsan, c’est un nouveau pan d’histoire qui débute. «Cette mise en service opérationnel est un événement hautement symbolique où les traditions de notre armée de l’air se conjuguent avec sa modernisation», résume ainsi le général Paloméros.

Un prochain rendez-vous majeur est fixé au mois de septembre 2012, pour la célébration des 70 ans du «Normandie-Niemen», en présence notamment de nombreux invités dont une importante délégation d’aviateurs russes.

Reportage: capitaine Karim Djemaï

Photos: adjudant Olivier Ravenel

Sources : © Armée de l’air
Droits : © Armée de l’air

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :