«

»

déc 08 2011

La production du Rafale n’est pas prête de s’arrêter

Un Rafale C à Istres en 2010 (Photo Jeff (CC BY-NC-SA 2.0))

Nous reprenons ici le titre d’un article de Mer et Marine consacré à ce sujet pour une raison simple. Suite aux propos du ministre de la défense Gérard Longuet, on lit partout sur Internet et dans la presse que le Rafale est condamné, faute d’exportations.

Ce que les différents médias en quête de titres accrocheurs oublient de préciser, c’est que la production du Rafale est assurée au moins jusqu’en 2018, afin d’honorer les commandes placées par l’Armée de l’Air et de la Marine. Par ailleurs, le Rafale est toujours dans la compétition pour plusieurs marchés. L’Inde devrait prochainement choisir entre le Rafale et l’Eurofighter pour son programme MMRCA (bien que des sources russes évoquent un abandon du programme à cause de son coût trop élevé). Il reste des possibilités d’exportations, notamment aux EAU et au Brésil. Enfin, si le Rafale a été écarté en Suisse au profit du Gripen NG, cette décision ne fait absolument pas l’unanimité chez nos voisins helvètes et reste encore à valider, d’autant plus que le Gripen NG n’existe actuellement qu’à l’état de prototype.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :