«

»

août 26 2011

Libye : point de situation n°40

Point de situation n° 40 (6) Depuis le 18 août 2011, le dispositif militaire français a assuré près de 150 sorties, dont plus de 65% sont des missions de frappe au sol. Après le retrait du porte-avions Charles de Gaulle et de son groupe aérien embarqué, la France continue d’assurer environ un tiers des sorties d’attaques au sol.

Entre le 18 août 2011 06h00 et le 25 août 2011 06h00, la France a réalisé :

  • 96 sorties d’attaque au sol (Rafale Air, Mirage 2000-D, Mirage 2000-N et Mirage F1) ;
  • 32 sorties de reconnaissance (Rafale Air, ATL 2, drone Harfang) ;
  • 7 sorties de contrôle aérien (E3F) ;
  • 7 sorties de ravitaillement (C135) ;
  • 6 sorties pour le groupe aéromobile.

En outre, depuis le 18 août, les frappes navales et aériennes françaises ont permis de neutraliser une trentaine d’objectifs, dont :

  • Plus d’une vingtaine de véhicules militaires et armements (chars, véhicules armés, pièces d’artillerie et lance-roquettes multiples) principalement dans les régions de Brega, et Tripoli ;
  • Une dizaine d’infrastructures militaires (bâtiments, postes militaires) principalement dans les régions de Brega et Tripoli.

Depuis le 24 août, le commandement de la TF 473 est assuré par le contre-amiral Dupuis qui a succédé au contre-amiral Coindreau. Au cours de cette semaine, la frégate Chevalier Paul a été relevée par la frégate La Fayette.

Par ailleurs, un drone Harfang a été déployé sur la base aérienne de Sigonella où 5 avions Rafale de l’armée de l’air sont déjà en place. Le drone a effectué sa première mission opérationnelle au profit de la coalition le 24 août.

Le 17 mars 2011 au soir, le Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) a adopté la résolution 1973 relative à la situation en Libye, à l’initiative de la France et du Royaume-Uni, dans la suite de la résolution 1970 du 26 février 2011. Le 19 mars, sur ordre du Président de la République, le chef d’état-major des armées (CEMA) a lancé l’opération Harmattan, nom de la participation française à l’engagement militaire international d’opérations aéromaritimes pour protéger la population libyenne contre les attaques des forces du colonel Kadhafi. Depuis le 31 mars, l’engagement militaire international est passé sous commandement de l’OTAN.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :