«

»

juin 17 2011

L’aviation française en Libye

Bien que le sujet n’intéresse guère plus les médias, l’aviation française fait actuellement la preuve de ses capacités et de son efficacité, malgré des réductions d’effectifs et de budgets très importantes ces dernières années. Ceci tout en assurant des opérations de guerre en Afghanistan et diverses missions à l’étranger comme sur le territoire national (Tchad, police du ciel des pays baltes, permanence opérationnelle…).

On notera notamment que la guerre en Libye permet de mettre en avant les qualités du Rafale, qui donne la pleine mesure de sa polyvalence et de ses capacités. En comparaison l’Eurofighter Typhoon, l’un des concurrents du Rafale, est utilisé principalement pour des missions air-air, et ce au prix de l’immobilisation d’une partie de la flotte. D’après le site mailonline.com, plusieurs Eurofighter ont d’ailleurs dû être cannibalisés afin de permettre la poursuite des opérations en Libye. Les Typhoon n’ont réalisés que quelques missions air-sol, en compagnie de Tornado. Il faudra attendre plusieurs années avant que le Typhoon dispose d’une véritable capacité air-sol autonome, tandis que le Rafale au standard F3 mène déja des missions de supériorité aérienne, d’attaque et de reconnaissance en Libye.

Pour en savoir plus sur les opérations aériennes françaises en Libye, je ne peux que vivement recommander la lecture du hors-série n°40 de la revue Raids, qui détaille les 30 premiers jours de l’opération Harmattan.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :