«

»

avr 22 2011

Libye : point de situation n°22

Point des activités hebdomadaires du jeudi 21 avril 2011.

Depuis le 14 avril 2011, le dispositif militaire français continue à assurer en moyenne presque quarante sorties par jour (représentant quelque 120 heures de vol), dont environ la moitié de missions de frappe au sol. Ces chiffres représentent toujours environ 20% des sorties de l’OTAN et 25% des sorties d’attaques au sol.

Entre le 14 avril 2011 06h00 et le 21 avril 2011 06h00, la France a réalisé :

  • 135 sorties attaques au sol (Rafale Air, Mirage 2000-D et Mirage F1 CR / Rafale Marine et Super-Etendard Marine),
  • 52 sorties de reconnaissance (Rafale Air, Mirage F1 CR et Rafale Marine / Reco NG),
  • 26 sorties de défense aérienne (Mirage 2000-5 depuis La Sude en coopération avec le Qatar),
  • 18 sorties de contrôle aérien (E3F et E2C),
  • 44 sorties de ravitaillement (C135 et Rafale Marine / Super Etendard Marine)

En outre, depuis le 14 avril, les frappes des aéronefs français ont permis de neutraliser une vingtaine d’objectifs, dont :

  • une dizaine de véhicules militaires : véhicules blindés et deux véhicules transportant des munitions et des obus, dans les régions de combat de Misrata, d’Adjabya et de Zlitan,
  • trois sites de missiles dans les régions de Tripoli et de Misrata,
  • un lance-roquettes multiple près d’Adjabya
  • des dépôts de munitions et de stockage dans les régions de Syrte et Tripoli,
  • des moyens de communication et de commandement dans les régions de Tripoli, Ras Lanuf et Syrte.

La semaine écoulée a également été marquée par la montée en puissance du dispositif militaire français positionné à La Sude, en Crète. Les 18 et 19 avril, six Mirage 2000D qui opéraient depuis Solenzara ont rejoint les quatre Mirage 2000-5 déjà positionnés sur la base crétoise. Au total, depuis le 19 avril, 10 aéronefs français engagés dans l’opération de l’OTAN Unified Protector sont ainsi déployés à La Sude.

Le 17 mars 2011 au soir, le Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) a adopté la résolution 1973 relative à la situation en Libye, à l’initiative de la France et du Royaume-Uni, dans la suite de la résolution 1970 du 26 février 2011. Le 19 mars, sur ordre du Président de la République, le chef d’état-major des armées (CEMA) a lancé l’opération Harmattan , nom de la participation française à l’engagement militaire international d’opérations aéromaritimes pour protéger la population libyenne contre les attaques des forces du colonel Kadhafi. Depuis le 31 mars, l’engagement militaire international est passé sous commandement de l’OTAN.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :