«

»

mar 26 2011

Libye: l’AWACS veille sur l’opération Harmattan

24 mars 2011 sur la base aérienne d’Avord, il fait encore nuit alors qu’un AWACS est au roulage et s’apprête à décoller pour une nouvelle mission de surveillance au dessus de la Libye.

A son bord, l’équipage d’une vingtaine de personnes exploite tous les éléments relatifs aux missions aériennes du jour. Chaque mouvement aérien de la coalition doit être étudié. Chargé d’établir la situation aérienne, l’AWACS, grâce à ses capacités de détection et de contrôle, constitue en effet un maillon essentiel de toute la chaine mise en œuvre pour l’opération Harmattan, pour faire respecter la « no fly zone » et assurer la protection des populations civiles.

Ses missions consistent à coordonner l’activité aérienne sur le théâtre, à guider les avions, ainsi qu’à détecter et transmettre les menaces. Un réseau de partage et de diffusion de l’information en temps réel relie tous les avions, l’AWACS en est le coeur.

Depuis les centres de commandement en liaison permanente avec l’aéronef, les commandeurs suivent la situation en temps réel, et peuvent ainsi réorienter la manœuvre militaire en fonction de son évolution.

Depuis le 19 mars, tout le personnel du 36ème EDCA (escadron de détection et de contrôle aérien) est engagé pour constituer le moyen C2 (command and control ) sur lequel la coalition s’appuie.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :