«

»

jan 27 2011

Tchad : exercice de sauvetage d’un pilote éjecté

Le 13 janvier 2011, les éléments français au Tchad ont organisé un exercice de sauvetage terrestre (SATER) qui consiste en la récupération d’un pilote éjecté.

Le scénario consiste à simuler l’éjection d’un pilote (appelé le survivor ) suite à un problème survenu sur son appareil qui patrouillait avec un autre Mirage 2000. Le pilote resté en

vol, appelé on scene commander (OSC), protège la zone et coordonne les premiers intervenants qui vont œuvrer à la récupération du pilote.

Dès son arrivée au sol, le survivor doit accomplir un ensemble de procédures afin d’entrer en contact avec son coéquipier OSC : il lui annonce par radio son état de santé, ses coordonnées GPS ainsi que l’activité militaire ou civile qu’il décèle autour de lui. Grâce à sa Mae-West , partie haute de la tenue de vol, le survivor dispose d’outils qui lui permettent d’attendre au sol : miroir et fumigènes pour signaler sa position, trousse médicale…

Une fois le survivor localisé, l’intervention des forces aériennes et terrestres est lancée, avec l’envoi d’un C160 Transall et d’un C135 CASA notamment. Chaque avion va tester une méthode de localisation différente : passage au-dessus de la zone pour localisation visuelle, prise en compte des coordonnées GPS transmises par le survivor et guidage en direct à la radio, rien n’est laissé au hasard.

Une fois la localisation faite, tous les avions repassent sur zone pour jouer, chacun leur tour, le largage de la « chaîne SATER » qui va permettre au pilote éjecté de survivre sur le terrain en attendant sa récupération. Balise de détresse, boussole, vêtements ou encore par de l’eau et des vivres, la « chaîne SATER » est un kit complet de survie.

Les commandos de l’air sont ensuite largués par Transall . Une équipe de l’escadron de protection se met en place pour sécuriser le pilote éjecté et ses alentours. A la nuit tombée, l’équipe médicale arrive en Puma et procède à la mise en condition du pilote avant de l’extraire de la zone.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants

Lu sur le site de l’Armée de l’Air

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :