«

»

nov 18 2010

Démarrage de l’exercice Cruzex V au Brésil


Du 8 au 19 novembre 2010, la région du Nordeste au Brésil vit au rythme de l’exercice Cruzex . Plus de trois mille militaires, principalement localisés sur la base aérienne de Natal, participent à la cinquième édition du plus important entraînement aérien sud-américain. L’armée de l’air française est représentée par un détachement de 160 aviateurs, évoluant aux côtés de leurs homologues du Brésil, du Chili, des États-Unis et de l’Uruguay.

Le scénario de Cruzex simule une guerre menée par une coalition de pays «bleus» portant assistance à un pays «jaune» envahi par les forces armées «rouges». Les Français sont membres des forces «bleues» de la coalition. Ils mettent en œuvre quatre Mirage 2000-5 de la base aérienne 102 de Dijon et quatre Rafale biplaces de la base aérienne 113 de Saint-Dizier, deux types d’appareils parmi les plus modernes et les plus performants de l’armée de l’air.

Selon le général Dominique de Longvilliers, co-directeur de l’exercice et chef des éléments français : « un des objectifs de Cruzex est de permettre d’améliorer l’interopérabilité avec les nations participantes et d’échanger nos expériences et nos savoir-faire. Sur le plan opérationnel, nos pilotes ont l’occasion de voler dans des conditions et des environnements auxquels ils sont peu habitués, ce qui s’accompagne toujours de nombreux enseignements. »

Les Rafale et les Mirage 2000-5 français évoluent aux côtés de F-16 chiliens et américains, de F-5, de Mirage 2000 et d’AMX brésiliens, ou encore d’A-37 Dragonfly uruguayens, lors d’opérations aériennes complexes, appelées Combined Air Operations (COMAO).

Au sol, une dizaine des spécialistes français sont insérés au sein des structures de commandement et de contrôle (C2) du JFACC (Joint Force Air Component Command ), organe de commandement intégré des opérations aériennes. Au sein du JFACC, les Français participent également au volet simulé de l’exercice Cruzex , notamment dans le domaine des opérations terrestres et maritimes.

Sur le plan aérien, les premiers jours de l’exercice ont été consacrés à des vols de familiarisation. Ces derniers permettent principalement aux équipages de découvrir les zones « de travail », ainsi que les procédures utilisées par la tour de contrôle de la base aérienne de Natal, notamment en termes de communications radiophoniques.

Les premières missions complexes de type COMAO ont débuté, vendredi 12 novembre 2010, marquant l’ouverture de la phase dite de Live Exercise . Un équipage français aux commandes d’un avion Rafale a notamment assuré le rôle de Mission Commander , chef et coordonnateur de l’ensemble des aéronefs impliqués.

Après un week-end rythmé par une journée « portes ouvertes » durant laquelle le Rafale, présenté en exposition statique, a remporté le suffrage des milliers de visiteurs brésiliens, l’activité opérationnelle a repris lundi 15 novembre 2010 et se poursuit toute la semaine, avec une augmentation constante de la complexité des missions.

Texte : ltt Karim Djemaï

Photos : adj Anthony Jeuland

Source

Vidéo sur l’exercice

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :