«

»

nov 03 2010

Contrat rempli pour l’Armée de l’air

Du 14 au 24 octobre 2010, le commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA) a assuré simultanément trois dispositifs particuliers de sûreté aérienne (DPSA).

Le premier a été mis en œuvre du 14 au 24 octobre sur le champ de tir de Captieux dans le sud-ouest de la France, au profit du tribunal spécial pour le Liban. Le second s’est tenu, les 18 et 19 octobre, à l’occasion du sommet des chefs d’Etats du «G3» (France, Allemagne, Russie) à Deauville en Normandie, et le troisième, du 20 au 24 octobre, dans le cadre du Sommet de la Francophonie de Montreux (Suisse), en coopération avec les autorités helvétiques.

Outre le dispositif permanent de sûreté aérienne (huit avions de combat, cinq hélicoptères armés et 740 personnes), ces trois DPSA ont mobilisé des moyens humains et matériels supplémentaires : quatre avions de chasse, six hélicoptères avec tireurs d’élite embarqués, deux avions radars AWACS, un système radar de contrôle tactique, deux Crotale NG, seize sites de guet à vue et 416 aviateurs.

La conduite centralisée de ces dispositifs a été assurée par le centre national des opérations aériennes (CNOA) de Lyon, au profit de la haute autorité de défense aérienne (HADA) en poste à Paris.

En menant simultanément ces trois DPSA, l’armée de l’air remplit entièrement le contrat opérationnel qui lui est fixé

Texte : Bureau des relations publiques

Source

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :