«

»

oct 01 2010

L’escadron de transport "Anjou" en instruction

L’escadron de transport 2/64 « Anjou » sort d’une période d’instruction qui s’est déroulée du 30 août au 26 septembre 2010. Ce cycle d’entraînement est important pour un escadron de transport tactique car il permet d’acquérir, de développer ou de maintenir le savoir-faire des équipages.

Cette période de quatre semaines s’est découpée en quatre exercices, différents et complémentaires. Le premier exercice intitulé « Sirocco », s’est déroulé du 30 août au 3 septembre en Corse avec les légionnaires du 2e  régiment étranger de parachutistes de Calvi et avec le bâtiment de la Marine nationale Siroco . Cette semaine a été ponctuée par des entraînements tactiques, des largages, des exercices de survie et une évacuation de ressortissants.

Du 6 au 10 septembre à Saint-Dizier, le deuxième exercice « Lotus » avait pour objectif le perfectionnement des équipages en environnement tactique dense. Interceptions en vol par des avions de chasse Mirage 2000 C, vols tactiques dans le « polygone de guerre électronique » situé dans l’Est de la France, où l’environnement électromagnétique ennemi peut être restitué in situ et ravitaillements en vol grâce aux C160 nouvelle génération équipés de perche de ravitaillement ont été au programme.

La semaine suivante, l’exercice surnommé « Nightly beaver  », a débuté à Évreux. « Nightly  » car cet exercice avait pour objectif la réalisation de vols exclusivement effectués de nuit. « Beaver  » (castor en français), car il s’agit du nom de la mascotte de l’escadron « Anjou ». Des largages réels de personnels et de matériels en partenariat avec le 1er  régiment de hussards parachutistes de Tarbes, le 1er  régiment du train parachutiste de Toulouse et le 17e  régiment du génie parachutiste de Montauban ont été organisés ainsi que des posés d’assaut de nuit avec embarquement fictif de ressortissants. Durant cette semaine, des missions en ambiance de menace nucléaire, bactériologique et chimique ainsi qu’un entraînement à la survie maritime de nuit ont été réalisés.

Du 20 au 26 septembre, le dernier exercice « Caligula » a eu lieu depuis la plate-forme de Pau. Les vols se sont déroulés en basse altitude, de jour comme de nuit et en section de plusieurs avions, dans un contexte tactique complexe. Deux C160 Transall, un Casa CN 235, et cinq équipages issus des escadrons de transport 2/64 « Anjou » et 1/62 « Vercors » ont participé à cette mission d’envergure. Ici, l’exercice visait à tester les capacités de l’escadron à conduire un flot de transport opérationnel à caractère interarmées constitué d’avions de transport tactique différents.

Cette période d’instruction, marquée par la diversité de ses missions et la coopération interarmées a permis à l’escadron de transport « Anjou » d’affermir son socle tactique.

Source: Armée de l’air

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :